Bio

Jeanne Brouaye : auteure / compositeur / interprète

photo1

Dès l’enfance Jeanne s’initie à la musique, à la danse, au théâtre, au travers de méthodes qui privilégient d’avantage la sensation et la créativité que l’aspect uniquement technique. Elle se forme au solfège, la flute traversière, puis le piano, qu’elle abandonne à l’adolescence. De cette période il semble ne pas lui rester grand chose, si ce n’est sa voix dont le timbre et l’amplitude étonne et ses goûts musicaux tendus entre la Cold wave, le rock, le Folk et la pop électro. Elle dit avoir été bercée par Leonard Cohen, et les grands paroliers français, puis elle découvre Cure, les pixies, les Velvet, Pj Harvey, Bjork et bien plus tard Alela Diane. Mais la musique reste un monde lointain. Elle fait ses études de lettres, suit une formation en danse contemporaine, intègre l’ Ensatt, une école nationale de théâtre, laquelle dispense un enseignement vocale en voix parlée et chantée tout au long du cursus. Elle pratique son métier de comédienne dès la sortie de l’école notamment au sein de la troupe du TNP de Villeurbanne où elle s’initie aux techniques du chant lyrique. Régulièrement on lui demande de chanter dans les spectacles. L’expérience est riche mais elle s’en détourne et s’oriente vers des pratiques artistiques plus expérimentales. Un jour on lui demande de composer un morceau dans le cadre d’une performance. Voilà déjà un moment qu’elle s’est mise à la guitare Folk pour s’accompagner ; de là découlera une quinzaine de morceaux, tous écrits et conçus en tournée, dans les trains, paroles griffonnées sur un coin de table et peu à peu cela forme un tout. Elle fait la rencontre de Jean-françois Piccard qui dirige la programmation musicale d’un festival à Valréas. Il écoute ses premiers enregistrements, l’invite à faire un concert, ce sera le premier. Aujourd’hui elle favorise au maximum ses propres projets, même si elle continue à être interprète pour d’autres. Elle explore les possibles de sa voix, notamment en développant des morceaux à partir de sa pédale de sample quasiment sans instrument. Elle est actuellement en contact avec l’Epicerie Moderne en Rhône-Alpes pour un accueil en résidence dans les mois à venir.

Baptiste Tanné : guitare électrique / arrangements / voix

ebg3

Musicien et ingénieur du son Baptiste Tanné passe d’une casquette à l’autre sans discontinuer. Formé à l’Ensatt il collabore entre autre, avec plusieurs compagnies de théâtre au sein desquelles il compose des bandes son ou des musiques originales (les compagnies day for night, Détours, Association pratique) il est également guitariste compositeur pour les poèmes rock Oswald de nuit et Erold (en collaboration avec l’auteur Samuel Gallet). En 2015/16 il est compositeur de la bande son du spectacle FLEISCH (Cie La seconde tigre) créé en janvier 2016 au théâtre de Vénissieux.
https://baptistetanne.wordpress.com/

 

Annunci